Les activités principales de la Jeunesse

L'Assermentation

Depuis que la Jeunesse a repris des couleurs, nous avons le plaisir d’accueillir chaque année de nouveaux membres. Et comme c’en est la tradition, l’accueil se doit d’être également une épreuve. Il faut montrer patte blanche, que diable ! Et c’est une occasion de plus pour tout le monde de se retrouver pour faire la fête. Une cérémonie est donc de mise, qui se déroule de la manière suivante: Il est préparé pour chacun des futurs membres une dose de breuvage, qu’il devra parvenir à boire en entier. Mais comme cela serait trop facile pour certains buveurs déjà aguerris, l’épreuve est marquée du signe de la résistance à la douleur. En effet, les candidats à l’entrée dans la société doivent accomplir leur tâche juchés à genoux sur la tranche d’une bûchette. Et sous le regard amusé de tous les membres existants, bien entendu ! C’est donc avec des fortunes diverses que chacun essaiera de se départir de sa tâche dans le plus bref laps de temps. Finalement, comme même les futurs membres sont très forts dans notre Jeunesse, tout se termine sous les applaudissements qu'ils ont bien mérités, et la fête continue, jusqu’aux heures parfois les plus tardives. Un grand moment !

Les Bals

Durant l’année, nous organisons quelques bals avec une disco mobile. Plus simple qu’un repas ou une course, il ne s’agit là que de danser toute la nuit. Et boire quelques verres entre amis, forcément... Notre principale tâche est d’abreuver nos visiteurs, et le bar tourne à plein régime toute la nuit durant. Soucieux de contenter un très large public, nous convions également les gens du village à se joindre à nous. Cependant, comme ils sont pour la plupart peu amateurs de la musique qui plaît tant aux jeunes, nous leur réservons un traitement particulier. En effet, ils sont installés dans une pièce à part, insonorisée du mieux possible, et ambiancée de musique plus calme. Attablés, ils peuvent déguster les planchettes de charcuterie et fromage que nous leur préparons, autour d’une bouteille de vin. Parfois, certains prennent leurs quartiers, et il n’est pas rare d’en voir qui ne partiront pas avant que les danseurs n’aient quitté la piste, pourtant bien tard déjà ! Et comme à chaque manifestation, nous passons le lendemain à ranger et nettoyer la salle. Merci à la concierge, qui vient régulièrement nous aider à terminer notre labeur !

Le Petit Nouvel An

La plus importante manifestation organisée par la Jeunesse pour les habitants du village. Elle a lieu le premier samedi suivant la Saint-Sylvestre, à la Grande Salle. Le principe est simple, il s’agit d’un repas (une fondue chinoise en l’occurrence), préparé et servi par la Jeunesse. Chacun des membres est mis à forte contribution, car nous accueillons plus de 160 personnes chaque année. Nous servons jusqu’à satiété les redoutables dévoreurs (surtout les joueurs du FC), et la soirée est ensuite agrémentée de musique dansante, pendant que le bar accueille tous ceux qui ont la gorge sèche d’avoir tant discuté avec leurs amis. Cette année, nous avons de plus proposé un Karaoké au sous-sol, qui a ma foi fort bien tourné. Les derniers fêtards nous quittent tout de même avant l’apparition des premiers rayons du Soleil, et il ne nous reste plus qu’à réunir nos dernières forces pour se mettre au rangement et au nettoyage, avant d’aller trouver un sommeil réparateur. Le dimanche après-midi nous permet de terminer cette tâche, et avec la satisfaction d’avoir une fois de plus contenté nos invités, nous prenons traditionnellement encore le repas du soir en commun.

La Course aux Oeufs

Chaque année à Pâques, une manifestation est organisée sur le thème de la saison; les oeufs. Elle se compose de deux parties: la course elle-même, et la préparation. Car bien entendu, comme nous usons d’oeufs, nous devons les trouver. Et notre quête nous mène durant la semaine précédant Pâques de maison en maison, à travers tout le village. Certains habitants se plaisent à nous inviter à partager un verre au nom de l’amitié, et surtout de la tradition. Et comme nous sommes très respectueux des traditions, nous acceptons. Cependant, d’année en année, nous avons pu élaborer notre stratégie: les maisons classées "à risques", celles où nous sommes retenus au delà du raisonnable, sont visitées en fin de soirée. Long programme hebdomadaire ! Notre chemin nous menant chez chacun des habitants de notre beau village, nous avons l’occasion de les convier à la course du dimanche. Voilà enfin venu le moment de la partie sportive. Deux courses se déroulent, une entre deux filles, l’autre entre deux garçons de la Jeunesse. Le défi est simple. L’un des deux coureurs a une distance à parcourir (pour les filles, aller et retour jusqu’au Rayon, la route de Rueyres, pour les garçons jusqu’à Bercher et retour), pendant que le second ramasse les œufs sur la Place de l’Eglise. Le ramasseur doit courir le long d’une ligne d’œufs, et, une fois arrivé à l’extrémité, lancer dans un van l’oeuf qu’il a pris au bout de la ligne. S’il rate trop de lancers, quelques œufs sont rajoutés en bout de piste. Le but du jeu est simple, le premier à avoir terminé doit aider l’autre à terminer son parcours, puis est déclaré vainqueur. Le tout se déroule devant les habitants du village, à qui l’on sert un verre de vin chaud. Durant la course, les "pétuflards", armés de leurs redoutables vessies de porc séchées, et de crousilles, font le tour de l’assistance pour dépouiller les spectateurs de leur monnaie. Les coureurs récolteront également le fruit de leurs efforts une fois la course terminée. Et dès la fin de l’après-midi, tout le monde se retrouve pour aller manger les œufs Ces dernières années, nous avons pris l’habitude d’aller à pied jusqu’à Peyres-Possens, ce qui nous donne le temps de boire quelques bouteilles à la santé des grands sportifs. Après le souper, retour à pied également, pour la digestion. Pour une fois, les rangements étant déjà effectués, nous pouvons tous nous précipiter sous la couette pour trouver un sommeil réparateur.